A Green Infrastructure Approach to Development, , ArcNews , 11/2016, Volume 38, Issue 4, p.3, (2016)

La « Green Infrastructure Initiative » a pour objectif le développement d’une méthode systématique, fondée sur l’information, pour identifier et préserver les zones interconnectées aux niveaux urbain, local et régional, afin de soutenir la résilience de ces espaces. La carte créée par Esri recense tous les espaces naturels intacts de plus de 40,5 ha aux États-Unis. Les outils de planification des infrastructures vertes sont disponibles sur ArcGIS : en ligne sur esri.com/greeninfrastructure et sur PC grâce, entre autres, à GeoPlanner for ArcGIS. Sur la plateforme en ligne, chacun peut observer le statut actuel d’une infrastructure verte et voir les conséquences de la gestion actuelle sur son développement futur.

Ce guide de la FAO expose les conditions-cadres, en termes de gouvernance, de politiques et de législation, propices à une foresterie urbaine et péri-urbaine pérenne et optimale, avant de fournir des directives aux niveaux de la planification, du design et de la gestion des forêts urbaines, visant à maximiser leur provision en services écosystémiques. De nombreux exemples de réalisations concrètes à travers le monde et des propositions de plans d’actions pour la préparation et réalisation de mesures complètent ce document.

Le plan de gestion intégrée (PGI) comme outil de gestion des pâturages boisés, Queloz, Rénald , Berner Wald Forêt Bernoise, 10/2016, Volume 5, p.24-25, (2016)

L’article dresse le bilan de deux plans de gestion intégrée (PGI) mis en place dans des pâturages boisés du Jura. Les objectifs ont notamment trait au maintien des zones ouvertes et milieux spéciaux (terrains secs) et au rajeunissement des zones boisées, le but étant d’adapter le système pastoral afin qu’il réduise au maximum les interventions humaines. Ces dernières ont cependant été nécessaires, en particulier pour les soins sylvicoles.

 

Discussion lancée autour du Creux du Van, , INFORÊT, 12/2016, Volume 22, (2016)

Les cantons de Neuchâtel et Vaud mettent en consultation un plan d’affectation cantonal et une décision de classement du site du Creux du Van, résultat de la volonté des acteurs de concilier préservation du patrimoine naturel et paysager, agriculture, sylviculture et tourisme.

Article original dans La Région Nord Vaudois, 22/12/2016

Les auteurs ont développé une méthode d’évaluation de l’intégrité écologique forestière, rapide et peu onéreuse, appelée RUFA (rapid upland forest assessment). Les mesures se rapportent à la structure, la composition, la fonction (incluant la fertilité), mais aussi le contexte, formé par l’utilisation des terres avoisinantes. Sur une placette d’un hectare, trois personnes observent le long de trois transects la présence ou l’absence de 16 indicateurs relatifs à la taille des arbres, la diversité des essences dans les différentes strates, au rajeunissement, au bois mort, aux espèces invasives et aux signes d’une autre utilisation précédente du sol. La placette reçoit un score final de 0 à 16 déterminant son niveau d’intégrité écologique et les enquêteurs auront dans le même temps relevé les éventuelles menaces biotiques et abiotiques de la station.

Die Ökobilanz von Kurzumtriebsplantagen, Burger, Frank, and Schweier Janine , LWF Wissen, 12/2016, Volume 79, p.73-82, (2016)

Die Methode der Ökobilanz wurde angewandt, um den extensiven Charakter des Landnutzungssystems Kurzumtriebsplantage (KUP) zu veranschaulichen. Dazu wurde der Aufwand an fossiler Energie für die Erzeugung von Hackschnitzeln quantifiziert. Ernte, Rodung und Transport verursachen den höchsten Energieaufwand. Begründung und Pflege der Plantage fallen dagegen kaum ins Gewicht. Vollautomatische Mähhäcksler und Anbau-Mähhacker haben die geringsten Energie-Inputs. Gehölzmähhäcksler arbeiten ebenfalls sehr energieeffizient. Leistungsfähige Erntemaschinen können wegen ihrer enormen Produktivität also trotz hohen Kraftstoffverbrauchs günstige Umweltwirkungen je Einheit aufweisen. Die Ergebnisse zeigen weiterhin, dass die Hackschnitzel möglichst nicht über eine Entfernung von 20 km transportiert werden sollten, um die gute Energieeffizienz des Anbaus von KUP optimal zu nutzen. Neben dem Energieaufwand wurden für die Kurzumtriebsplantagen auch potenzielle Umweltwirkungen in den Kategorien Klimaänderung und Eutrophierung ermittelt. Auch hier sind die Resultate wesentlich günstiger im Vergleich zu landwirtschaftlichen Kulturen wie Winterraps, Zuckerrübe und Silomais.

In partnership with the National Geographic Society on its Great American Landscape Project, Esri is developing information products that will provide a snapshot of green spaces across America for the public to explore. In addition, Esri is developing geospatial tools and guidance for the people who face difficult planning decisions while dealing with the onslaught of twenty-first-century challenges, such as climate change, population growth, and water safety control. With a series of web maps that inform them at a national and regional scale, decision makers, planners, and the public can collaborate to collect local data.

http://video.esri.com/watch/4981/national-geographic-society

Berne a mis quatre ans pour agir, Boeglin, Philippe , Inforêt , 05/2016, Volume 10, p.11, (2016)

Le Conseil fédéral a débloqué 55 millions de francs pour la réalisation concrète de la Stratégie Biodiversité Suisse adoptée en 2012. Parmi les projets qui doivent être financés figurent la réhabilitation de biotopes comme les marais et prairies sèches, des zones de bois morts en forêt et la lutte contre les néophytes.

Article paru dans Le Courrier et La Liberté du 19 mai 2016.

Le canton de Fribourg a démontré qu'il est plus avantageux de recourir aux chèvres qu’à la débroussailleuse pour la conservation et la revitalisation des prairies et pâturages secs, qui tendent à disparaître avec leur biodiversité.

Publié dans le journal Agri du 27 mai 2016.

Ce court article présente le marteloscope en pâturage boisé du canton du Jura, près de l’étang de la Gruère.

Suivi et améliorations des prairies en Fagne-Famenne, Goret, Thibaut , Forêt Nature, 12/2015, Volume 137, p.20-23, (2015)

Le projet belge Life « Prairies bocagères » vise à mettre en place un réseau de 150 ha de prairies entourées de haies, de fossés et de talus, abritant des biotopes qui tendent à disparaître, tels que les mares et les vergers. Le projet a été l’occasion de rédiger un guide de restauration des pelouses et prairies conçu comme un outil d’aide à la décision. Les résultats du projet montrent que la mise en réserve de tels milieux dégradés peut leur permettre de se restaurer sans nécessiter d’intervention. Dans le cas contraire, l’ensemencement artificiel et/ou un régime de fauche adapté sont nécessaires.

Le premier « marteloscope » pour un pâturage boisé, Petermann, Yvette , Inforêt, 09/2015, Volume 16, p.7, (2015)

À la Combe du Locle, le 23ème marteloscope de Suisse est en place. Contrairement aux autres, celui-ci couvre 75 ha : il a pour vocation d’évaluer le geste sylvicole dans les pâturages boisés, afin que ceux-ci perdurent et que les productions forestière et agricole en bénéficient toutes deux. 

L’article donne la description et l’analyse financière comparative détaillée de divers modes de gestion de la végétation sous les lignes électriques. La société belge Elia a testé des alternatives au gyrobroyage qui se révèlent toutes être plus avantageuses dès le moyen terme, financièrement et écologiquement : restauration ou création de lisières, pâturage bovin, équin ou ovin, fauche, création de mares ou encore restauration d'habitats naturels comme des landes ou des tourbières.

Combat en vue autour de la protection du paysage, Le Bec, Erwan , Inforêt, 06/2015, Volume 12, p.36, (2015)

La révision de l’Inventaire fédéral des paysages (IFP) touche à sa fin. Elle a pour but d’identifier les valeurs et les qualités qui sont à l’origine du classement de zones sous protection. Cela rendra les procédures d’examen de sollicitation d’implantation de projets plus rapides, car un projet pourra être refusé d’emblée s’il affecte une caractéristique clé de l’objet protégé. Bien que l’OFEV assure que cette révision ne porte préjudice ni aux objectifs de protection, ni aux périmètres des zones, certains s’inquiètent du nouvel article de l’ordonnance, qui prévoit « des possibilités de modifications mineures » et rendraient à chaque fois les suivantes plus légitimes, finissant par altérer le caractère d’un paysage. D’ailleurs, la loi actuelle offre déjà une certaine souplesse avec la révision des fiches de l’IFP qui permet, comme c’est le cas pour l’Alpage des Grands Plats de Bise (VD), de demander le déclassement d’un périmètre en contrepartie de la mise sous protection d’une surface équivalente en termes de qualité ou de superficie.

Das NaiS-Anforderungsprofil Steinschlag in Schutzwälder wurde an neue Erkenntnisse aus der Forschung angepasst. So werden nun Parameter wie die Sturzgeschwindigkeit, die Steinmasse sowie die bewaldete Hanglänge einberechnet. Dazu wurde ein internetbasiertes Formular entwickelt, das das Anforderungsprofil für einen Steinschlagschutzwald berechnet. Ausgegeben werden schliesslich die Stammzahlverteilung für das Minimal- und das Idealprofil sowie die Schutzwirkung des jeweiligen Waldes gegen Steinschlag.

Ce manuel complet constitue un guide pour la planification et le suivi des chemins de randonnée pédestre. Il reprend et explicite les prescriptions légales en la matière et donne de nombreux exemples (et contre-exemples) concrets. L’objectif ultime est de maintenir un réseau attrayant, sûr et homogène. Le lecteur y trouvera par exemple des conseils quant au type de revêtement à favoriser, des recommandations de mesures pour assurer la sécurité des chemins et des biotopes et des renvois à des références bibliographiques ou à des outils tels que l’application métier pour la mobilité douce. Ce guide indique la procédure « step-by-step » pour une bonne planification des itinéraires de randonnées et de leur contrôle et fournit des check-listes utiles. 

Dieses Handbuch ist ein Planungs- und Managementführer und hilfreich für alle, die mit der Schweizer Wanderwegnetzplanung zu tun haben. Es verschafft einen Überblick über geltende rechtliche Vorgaben und gibt viele konkrete Beispiele aus der Praxis. Der umfassende Leitfaden soll dabei helfen, die Qualität des bestehenden Wandernetzes weiterhin zu fördern und seine Attraktivität, Sicherheit und Homogenität aufrechtzuerhalten. So findet man Ratschläge zum Thema  Abdeckungen, aber auch Empfehlungen zur Steigerung Wegesicherheit oder Literaturhinweise. Einige Check-Listen und viele anschauliche Fotos ergänzen das Handbuch und machen es noch einmal mehr zu einem praxisorientierten Tool für eine gute Wanderwegenetzplanung. 
Zur Publikation

Le projet Léman-Baïkal, fruit d'une collaboration scientifique entre la Russie et la Suisse, a permis de développer une nouvelle plateforme de télédétection utilisant des techniques d'imagerie multispectrale et hyperspectrale. Cette plateforme a été testée avec succès sur un aéronef ultraléger motorisé aussi bien au-dessus des lacs que des terres. Cet article présente la méthodologie développée pour la plateforme de télédétection, ainsi que les premiers résultats.

Der neue LUBIS Viewer, Zesiger, M. , Geomatik Schweiz, 09/2014, Volume 9, p.399-400, (2014)

Das Informationssystem LUBIS (Luftbild-Information-System) von swisstopo erlaubt nun die Darstellung der gesamten Bildsammlung des Geoinformationszentrums des Bundes. Es handelt sich dabei um Luftbilder (inkl. Infrarotbilder), Bodenaufnahmen sowie Luftbildstreifen über etwa hundert Jahre. Mit dem neuen Viewer erhält man ausserdem zusätzliche Informationen, wie etwa den Bildtyp, das Aufnahmejahr und weitere Metadaten. Er ermöglicht auch einen einfachen Vergleich zwischen verschiedenen Aufnahmen einer Region. Der Zugang zum LUBIS Viewer erfolgt über map.lubis.admin.ch.

Cette première synthèse présente les résultats de divers projets du programme de recherche « Biodiversité, gestion forestière et politiques publiques » (BGF). Il en ressort que:
- les lisières forestières sont généralement plus riches en diversité végétale et animale que les forêts ;
- la distribution de la biodiversité (par ex. à l’intérieur ou à la périphérie d’un massif) est liée à l’âge du boisement et aux techniques de dispersion des essences ;
- la dispersion et la colonisation de forêts récentes par la flore est grandement favorisée par la présence d’une zone ancienne, bien que la nature du sol reste le premier déterminant ;
- le stade de développement et la composition des peuplements sont les principaux déterminants de la présence d’oiseaux nicheurs, de carabes et d’araignées (les vieux peuplements mixtes sont notamment appréciés) ;
- dans les forêts résineuses, des îlots de feuillus connectés entre eux favorisent la biodiversité ;
- la biodiversité est également favorisée par la diversité des stades de développement et du degré d’ouverture des peuplements.
En conclusion, la stratégie de gestion forestière proposée pour favoriser la biodiversité consiste à assurer la continuité forestière par contacts directs avec les forêts anciennes, afin de préserver les cortèges qui y sont spécifiques, tout en maintenant les lisières et les haies, éléments structurants pour la diversité qu’ils abritent. 
PDF

Seiten

Subscribe to Schnittstelle Raumplanung