Deadwood enrichment in European forests – Which tree species should be used to promote saproxylic beetle diversity?

TitreDeadwood enrichment in European forests – Which tree species should be used to promote saproxylic beetle diversity?
Type de publicationArticle de journal
Date de publication2016
AuteursGossner MM, et al.
MagazineBiological Conservation
Volume201
Start Page92
Pagination92-102
Date de publication07/2016
Mots-clésbois mort, coléoptère, décomposition
Résumé

Des chercheurs allemands ont étudié la diversité de coléoptères saproxyliques sur du bois mort de 13 essences dans 3 régions d’Allemagne. Ils ont testé la diversité entre régions pour les différentes espèces, ainsi que la diversité en espèces pour un billon de bois mort selon qu’il est placé dans une hêtraie non gérée, une hêtraie exploitée ou dans une forêt résineuse. Les chercheurs ont découvert des différences significatives de diversité pour les différentes essences testées. Qui plus est, le classement des essences accueillant le plus de diversité varie en fonction des régions, ce qui suggère des réservoirs d’espèces saproxyliques différents d’une région à l’autre. La diversité d’espèces saproxyliques augmente avec la diversité des essences de bois mort. Certaines essences, comme le charme, ou certaines combinaisons d’essences (charme et épicéa) permettent la plus grande diversité. Les bois morts situés en peuplements résineux ont permis d’atteindre les plus hauts niveaux de diversité. Aucune différence significative n’a été révélée entre les hêtraies gérées ou non. Enfin, le couvert forestier et la température moyenne au sein des peuplements influencent fortement la diversité spécifique.

URLhttp://dx.doi.org/10.1016/j.biocon.2016.06.032